Blabla

« Less is More » – mode d’emploi pour refaire sa garde-robe de façon responsable.

Quand mon armoire débordait des vêtements.

Je vais vous raconter une histoire. C’est l’histoire d’une fille qui se réveille un matin avec la même question en tête que d’habitude : qu’est ce que je vais mettre aujourd’hui ? Étonnement, elle n’en a aucune idée. Alors elle va se planter devant sa garde-robe, les portes grandes ouvertes pour bien voir les milliers dizaines de vêtements qui s’y trouvent. Mais toujours rien.

armoire

Alors la jeune fille attrape son smartphone et va checker la météo, ça donnera bien une idée. Mais non. Une évidence s’impose alors à elle : elle n’a rien à se mettre !

Pourtant son armoire déborde. Littéralement. La porte a même parfois du mal à fermer… Mais elle n’a vraiment rien à se mettre aujourd’hui. Rien qui lui plaise.

armoire qui déborde

Vous avez déjà vécu ça ? Moi oui. Bon parfois, c’est un juste un coup de mou et l’envie de mettre un jean et un gros sweat alors que j’ai besoin d’être méga bien habillée. Mais parfois c’est autre chose. Devant la profusion de mon armoire, rien ne me plaît.

Je me rappelle avoir lu dans un article (que je ne retrouve pas, si quelqu’un l’a n’hésitez pas à me le donner pour que je puisse mettre le lien) qu’on porte régulièrement en moyenne 20% de sa garde-robe, et que, toujours en moyenne, les vêtements sont portés 5 fois avant d’être jeté… 5 FOIS… C’est vraiment peu…

Cette profusion provient bien sûr de nos habitudes de consommations, mais aussi pour certains d’une propension à garder des choses qu’on ne met plus.

La révélation

Pendant ma grossesse j’ai porté mes vêtements classiques le plus longtemps possible. Résultat, j’en ai déformé pas mal, presque tous à vrai dire. Après l’accouchement, je me sentais comme un sac dans mes vêtements. Aussi, après quelques mois, je me suis mise à refaire du shopping pour remettre à jour ma garde-robe.

A ce moment là j’étais en train de changer tout doucement mes méthodes de consommations, comme je vous le raconter dans mon article sur les 10 raisons de faire du DIY. Mais je n’étais pas encore arrivé aux vêtements. Ayant la flemme de faire du shopping avec Souricette dans la poussette, je suis passée par le site de La Redoute et j’ai commencé à remplir un énorme panier avec T-shirt, robe, jupe, pantalon… en fonctionnant au coup de cœur, sans trop réfléchir. Résultat : un panier trop cher pour moi et une bonne grosse frustration.

achat web

Après réflexion je me suis dit que je n’avais peut-être pas besoin de 5 jeans, que je trouvais cette robe joli mais que franchement, je n’étais pas certaine de la mettre. J’ai donc réduit mon panier à 12 vêtements, que j’ai toujours aujourd’hui (pour la plupart) : 3 robes, 3 jupes, 5 T-shirt, 1 jean.

Le grand tri, mode d’emploi

1 – Prendre son temps

Quand on veut se contenter du minimum (ou de quelque chose s’approchant), on a intérêt à être sûre que nos vêtements vont nous plaire. Je vous conseille donc d’une part d’aller en boutique pour éviter les achats compulsifs sur le net, et d’autre part de prendre le temps d’essayer, de regarder des styles sur le net, de demander des conseils. Je vous racontais il y a quelques temps mon passage chez Jupette, si vous êtes sur la région lilloise je vous le recommande chaudement. Prenez le temps de trouver ce dont vous avez vraiment envie.

giphy

2 – Vider son armoire

Faites ensuite le tri dans votre armoire. Le net regorge de méthode pour ça : la méthode de votre image en lumière ou la fameuse méthode KonMari en sont deux exemples. Voici la mienne :

  •  On sort tous ses vêtements
  • On fait trois piles : ceux en bon état, ceux à réparer, ceux bon à jeter.
  • Avec la pile des bon état, on fait deux tas : ceux qu’on veut garder et ceux qu’on ne mets plus. On ranger ce qu’on veut garder, on met de côté les autres. Il faut prendre son temps, vraiment être sûre qu’on va les porter et oublier les choses du genre « ben oui mais celui-là ne me va plus mais je l’adorais… »
  • Avec la pile de ceux à réparer on fait deux tas : ceux qu’on veut garder et ce qu’on ne met plus. On se préparer un carton avec les vêtements à réparer et on met les autres de côté.
  • Et voilà vous avez fait un gros tri.

rangement

Le rangement

Une fois les vêtements en bon état rangé, il faut ranger le bazar qui va sans doute régner dans votre chambre. Le plus simple est d’abord de se débarrasser des vêtements bon à jeter et ceux que vous ne prendrez pas le temps de réparer. Donnez-les (par pitié ne les mettez pas à la poubelle !), il y a de nombreuses boîtes de tri partout en France, notamment celle du Relais, qui reprennent les vêtements, même abimés ! Vous trouverez aussi sur les groupes Facebook des couturières qui seront ravies de les récupérer pour en faire de nouvelles choses.

Pour les vêtements en bon état, vous avez plusieurs solutions :

  • Les donner : Emmaüs, le Relais, les associations, il y a mille solutions pour s’en débarrasser de façon éthique.
  • Les offrir : Votre meilleure amie a toujours adoré ce haut ? Faite-lui plaisir !
  • Les vendre : Les sites de petites annonces cartonnent en ligne. Mon préféré reste Vinted, une friperie géante ou vous pouvez vendre et acheter, avec l’assurance d’être remboursé en cas de mauvaise surprise.
  • Les transformer : Vous êtes sur un site de DIY non ? Avant de vous débarrassez d’un vêtements, regardez si vous ne pouvez pas en faire quelque chose qui vous plaît, comme ma pochette de téléphone faite à partir d’un vieux jean.

Enfin pour la dernière pile, les vêtements à réparer, trouvez les fournitures nécessaires et bon courage ! Je vous propose deux tutos pour réparer un débardeur ou broder au dessus d’un jean troué.

Le shopping

Voilà, votre tri est fait, maintenant il va falloir vous rhabiller. Là, la question se pose souvent : combien de pantalon, combien de t-shirt, etc. Bon, nous ne sommes pas des machines et il n’est pas obligatoire de suivre à la lettre une quantité de vêtements ! D’après moi, un des critères est : combien de lessive faite-vous par semaine. Par ce que l’important, c’est de pouvoir vous habiller entre deux lessives sans avoir besoin de faire tourner une machine à moitié vide.

Le second critère, c’est l’harmonie des couleurs. Car il m’est déjà arrivé d’acheter une jupe parce qu’elle était MAGNIFYQUE (avec l’accent de Christina), et en rentrant de me rendre compte que je n’avais aucun, mais alors aucun haut qui suivait avec… Un peu d’harmonie (ou de classique) au niveau des couleurs devrait vous éviter cela (et si tu as besoin d’aide, demande des palettes de couleurs à Saint-Pinterest).

Pour vous rhabiller en vitesse, vous pouvez acheter responsable, par exemple en seconde main chez Vinted ou Emmaüs, ou aller dans une boutique éco-responsable comme El Market.

Si vous avez plus de temps, c’est le moment d’acheter du tissu, des boutons, des fermetures éclairs et autres fournitures et de faire vos vêtements vous-même. Je vous ai déjà parler de ma boutique préférée, Tissu Papi, qui a une boutique a Roubaix. Ils ont également un site web Tissus Papi.com qui vous permettra d’y faire vos achats mais si vous n’êtes pas dans ma belle région.

Tissu Papi

Vous pourrez trouver des patrons sur Pinterest, mais aussi dans des magazines comme Burda ou Coudre c’est facile. De plus, le net regorge de créateur qui vendent leur patron au format pdf à des prix raisonnables (le rêve !). Pour n’en citer que quelques uns, je vous conseille Petit Citron, ou les Patronnes (pour n’en citer que deux).

Et chez moi ça donne quoi ?

Chez moi ça donne :

  • 5 robes, dont 2 acheté en magasin
  • 2 jean, dont un réparé récemment
  • 7 jupes (mais là il y a un tri à faire, à mon avis il va m’en rester 3 ou 4.)
  • Beaucoup, beaucoup trop de T-shirt, car pour contredire les chiffres dont je vous parler ce matin, je mets tous mes hauts (j’ai encore voulu en jeter le mois dernier, mais je les mets vraiment tous !). Comme j’en ai trop j’ai décidé que je ne remplacerais pas les casser.
  • 4 gilets et 2 sweat

vêtement

Voilà, et encore je trouve parfois que j’en ai trop (mais bon certains ne vont qu’en hiver, d’autres qu’en été, voilà voilà, je me cherche des excuses !)

Ce gros tri a en tout cas était hyper bénéfique pour être plus en accord avec mes valeurs et pour l’instant, je n’ai plus eu l’impression de n’avoir rien à me mettre !

Et vous ? Plutôt armoire qui déborde ou minimaliste ?

Publicités

2 réflexions au sujet de “« Less is More » – mode d’emploi pour refaire sa garde-robe de façon responsable.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s